Actualité

Renouveler l’accompagnement des Français dans la transition de leurs mobilités

La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective et à l’innovation urbaine, montre dans une nouvelle note l’importance de l’accompagnement des ménages pour relever le défi de la transition bas-carbone des mobilités sans former de nouvelles inégalités.

De l’État catalyseur à l’État-providence de transition

Dans une première note publiée en janvier 2022, La Fabrique de la Cité soulignait la nécessité d’investir à long terme sur les infrastructures bas-carbone de la mobilité routière . C’est le rôle de l’État Catalyseur, qui se doit d’accélérer la transition vers une société bas carbone sans pour autant se substituer à l’ensemble des acteurs qui doivent prendre leur part de responsabilité (entreprises, collectivités territoriales, citoyens).

Cette approche serait incomplète sans y ajouter une dimension sociale : c’est pourquoi la nouvelle note vise à réfléchir à un nouvel État-providence adapté aux enjeux de la transition bas carbone des mobilités.

De récents mouvements sociaux (Gilets jaunes, Bonnets rouges) ont fait entendre que, pour conduire la transition bas-carbone des mobilités, l’accompagnement des populations et leur adhésion au projet de transition étaient aussi cruciaux que la rénovation d’infrastructures ou le soutien aux innovations technologiques. De même que l’État doit jouer un rôle important pour accélérer le rythme de la transition, il pourrait élargir les prérogatives de l’État-providence à l’accompagnement de la transition bas-carbone des mobilités des Français.

Garantir le droit universel à la mobilité bas-carbone : le Compte Transition Mobilité

Au côté des trois piliers historiques de l’État-providence (chômage, santé, retraite), La Fabrique de la Cité propose la création d’un quatrième pilier : le Compte Transition Mobilité (CTM). Ce dispositif de financement public vise à garantir le droit universel à une mobilité bas-carbone pour tous :

  1. Jusqu’à 800 euros seraient versés chaque année sur ce compte unique capitalisable adapté à la situation de chaque foyer, qui pourrait utiliser le montant immédiatement pour financer par exemple un abonnement aux transports en commun ou des équipements de mobilité active — ou le capitaliser dans l’optique d’acquérir un véhicule électrique onéreux, avec la possibilité de bénéficier d’un prêt à taux zéro.
  2. Le CTM serait fiscalement indépendant, financé par les recettes de la fiscalité carbone appliquée aux transports (TICPE), dont il reverserait 13 milliards chaque année aux Français. Le Compte Transition Mobilité remplacerait la plupart des aides existantes pour l’abandon d’un véhicule thermique, et l’achat d’un véhicule électrique ou hybride, ou d’un mode actif.
  3. Le dispositif donnerait la priorité au report modal de la voiture vers les transports en commun ou les mobilités actives.

 

Cette note applique ce dispositif à quatre profils représentatifs des différents besoins de mobilité : une famille, un individu habitant le centre-ville, un nouveau conducteur et, enfin, un couple qui souhaite se séparer de sa voiture.

 

L’intégralité de la note est téléchargeable ici. La Fabrique de la Cité vous donne également rendez-vous le 28 juin 2022, à Leonard:Paris et en ligne, pour en discuter avec des élus et experts de la mobilité.

Télécharger la note

 

Soumettre un commentaire

Recevez notre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Ces autres publications peuvent aussi vous intéresser :

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.

Receveznotre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Inscription validée ! Vous recevrez bientôt votre première newsletter.