EnglishRetrouvez-nous TwitterVimeoLinkedInYou Tube

Les plateformes numériques de financement participatif

03/06/2013 -

Enjeux et intérêts

Les plateformes numériques de financement participatif, ou crowdfunding, se présentent comme des intermédiaires simples d’usage entre des porteurs de projet et des investisseurs. Elles permettent non seulement de trouver des financements mais aussi d’accroître la visibilité des projets. Trois facteurs contextuels favorisent leur développement actuel : la crise des finances publiques (locales), la démocratisation d’Internet et la valorisation de la participation dans les processus décisionnels. Le financement participatif redistribue les fonctions dévolues aux citoyens non experts, à la fois financeurs et forces de proposition quant aux transformations de l’espace urbain. Il favorise le partenariat entre acteurs publics et privés et supporte ainsi l’émergence d’une dynamique collective. Le financement participatif peut représenter un complément aux fonds publics, mais constitue surtout un signal : la mobilisation des citoyens via le don peut encourager l’acteur public à intervenir en apportant moyens financiers, expertise et encadrement juridique.

« DEVENEZ TOUS MECENES » : partenariat entre My Major Company et Le Centre des monuments nationaux (CMN) [France] Cette opération partenariale de mécénat participatif fait suite à un appel à projet du Ministère de la Culture en 2012. Elle vise à financer la restauration de quatre monuments nationaux : le pont-levis du Mont Saint Michel, le dôme du Panthéon, une statue du parc de Saint Cloud et une statue de la Cité de Carcassonne. Les donateurs bénéficient de remerciements divers et d’avantages fiscaux. La totalité de la somme demandée doit obligatoirement être réunie pour que le CMN perçoive les fonds. Les fonds qui excèdent le montant initialement fixé sont nécessairement affectés au projet.