EnglishRetrouvez-nous TwitterVimeoLinkedInYou Tube

Quels mécanismes de financement pour les gares urbaines ? Étude réalisée par PwC

Richard ABADIE
12/03/2013 - Les mécanismes de financement des gares

A l’heure où des projets majeurs de rénovation ou d’extension d’infrastructures ferroviaires se heurtent aux tensions croissantes sur les finances publiques et aux limitations des sources traditionnelles du financement d’infrastructure, quels sont les outils qui pourraient être mis en oeuvre ?

Cette étude s’appuie sur une série de 9 monographies sur des gares européennes (London Canary Wharf, Northern Line VNEB, Prague Central, Milano Centrale, Piazza Garibaldi-Naples, Vienna Central) et nord-américaines (Potomac Yard, NYC Hudson Yards) et Hong-Kong.

Les gares retenues l’ont été en fonction, d’une part, des opérations de développement commercial mises en oeuvre dès l’origine des projets et, d’autre part, des mécanismes de captation de valeur (notamment sur le plan fiscal, avec l’exemple du « tax increment financing »).

Le contexte : des gares « accessoires » - dont l’activité principale est le transport - à des gares « capital ». Les fonctions assignées aux gares sont en train de changer. Aujourd’hui on fixe pour les gares, existantes ou futures, des objectifs ambitieux :
◗ les gares doivent être une vitrine pour l’activité ferroviaire. Même si l’avènement du commerce en ligne a réduit l’importance des gares en tant que point de vente, elles restent un canal essentiel de vente et de promotion des activités de transport à destination des passagers. Plus largement, les gares en tant qu’ouvrages doivent participer à l’identité et à l’image de l’activité de transport qu’elles servent.
◗ Les gares doivent être un facteur d’efficacité du voyage et contribuer à l’insertion du transport ferroviaire dans les chaînes de déplacement multimodal sur les territoires locaux, métropolitains et nationaux.
◗ Les gares doivent contribuer à l’amélioration de l’expérience usager des voyageurs. Le temps passé en gare représente jusqu’à 30% du temps de voyage. Au-delà des services fondamentaux que les usagers attendent des gares : sécurité, information, confort, il devient fondamental pour les gares de se transformer en «lieux de vie» et d’offrir aux usagers une palette de services permettant d’optimiser le temps passé en gare.
◗ Les gares doivent devenir un élément clé de l’environnement urbain dans lequel elles s’insèrent. Elles sont désormais conçues comme des éléments centraux des politiques d’aménagement. En assurant le désenclavement de certains territoires et la création des nouvelles polarités urbaines, elles doivent permettre de rééquilibrer, de densifier et d’intensifier le paysage urbain où elles s’implantent.

Les gares sont le principal point d’interaction entre la ville et le rail et l’unique maillon de l’infrastructure ferroviaire qui permette d’en cristalliser les effets positifs. Paradoxalement, le montage et le financement des gares semblent avoir fait l’objet de moins d’innovation que celui d’autres éléments des infrastructures. Ainsi, alors que la construction des voies comme la fourniture du matériel roulant font l’objet de montages qui reposent sur la valeur d’utilité de ces actifs et se matérialisent par des schémas de type concessif ou autres PPP, dans lesquels le financement de ces actifs repose sur leur capacité à générer de la valeur, le financement des gares, en France, repose essentiellement sur les piliers suivants :
◗ financement par l’opérateur du réseau / du service ;
◗ subvention par les collectivités territoriales sur lesquelles les gares sont implantées.

Ces modes de financement peuvent sembler pertinents tant que les gares sont perçues comme des accessoires à l’activité principale de transport. Mais ils se heurtent d’une part aux contraintes pesant sur les finances publiques et sont d’autre part en contradiction avec l’importance croissante attribuée aux gares dans les développements futurs – et les coûts qui en découlent.

Télécharger le document PDF

L'événement

Les mécanismes de financement des gares
Cycle de conférences - 12 mars 2013 - Paris

Autres événements sur ce thème

L'adéquation entre les projets d'infrastructures et l'offre de crédit disponible
Cycle de conférences - 16 octobre 2013 - Paris

Quels outils innovants pour financer la croissance verte des villes ?
Cycle de conférences - 04 octobre 2012 - Paris

Le financement de la croissance verte des villes
Restitution d'étude - 12 mai 2011 - Paris