Le péage urbain, une opportunité au service du financement de la mobilité

Péage urbain à Londres

La plupart des aménagements routiers du XXe siècle ont eu pour but essentiel l’adaptation de la ville à l’automobile 214, non seulement en périphérie, où l’espace disponible a permis la construction de grandes voiries, mais aussi dans les centres-villes et les faubourgs, c’est-à-dire dans des villes historiquement dimensionnées pour les déplacements à pied ou à cheval. Aujourd’hui, les métropoles se posent de nouveau la question de la circulation automobile en ville, en inversant toutefois le postulat de départ : comment réduire la place de la voiture en ville ? Ce revirement tient surtout au fait que l’automobile est de plus en plus vue à l’aune des externalités qu’elle engendre. Celles-ci sont de trois ordres : la congestion, les nuisances (bruit, pollution, stress, pertes de productivité…) et la dégradation des réseaux viaires. Pour les réduire, plusieurs métropoles mondiales ont mis en place des péages urbains, imposant un paiement aux automobilistes afin d’augmenter la part des prélèvements totaux sur la circulation en milieu urbain.

En savoir plus / Télécharger
radar

Quelle échelle de mise en œuvre ?

  • Locale

Qui paie ?

  • Usager

Quels bénéfices secondaires pour la collectivité ?

  • Réduction de la congestion / baisse de la fréquentation
  • Réduction des émissions de CO2

Autres solutions à découvrir

Travaux sur le réseau VINCI Autoroutes

Lane rental scheme : réduire l’emprise temporelle des travaux de voirie

La maintenance des infrastructures routières est essentielle pour préserver l’efficacité des réseaux. Elle nécessite l’intervention régulière d’entreprises de travaux publics. Toutefois, ces travaux sont aussi vecteurs d’externalités négatives pouvant se révéler coûteuses pour les usagers (allongement du temps de parcours) et pouvant grever l’attractivité des villes.
Voitures en stationnement

Forfait post-stationnement : le recours au stock pour financer les flux

La loi MAPTAM a mis en place un forfait de post-stationnement (FPS) en lieu et place des amendes, en cas du paiement partiel ou du non-paiement de la redevance de stationnement. À l’instar des amendes, le produit du forfait post-stationnement est destiné à financer les politiques de transports en commun respectueuses de l’environnement ainsi que les politiques de circulation et de mobilité
Zombie Tax

Zombie tax : vider les rues, remplir les (robo)taxis

La zombie tax a pour objectif d’orienter les véhicules autonomes vers certains usages (véhicule partagé plutôt que circulant à vide), dans certaines zones (zones peu desservies par les transports collectifs) et à certaines périodes (hors des heures de pointe).

Actualités

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.