Road user charge : la mise en place d’une redevance kilométrique

Road User charge

Confrontés aux problèmes de congestion, de pollution et de financement de la mobilité, des villes comme Singapour et des États comme l’Oregon expérimentent aujourd’hui un système de redevance kilométrique qui consiste à faire payer les usagers proportionnellement à leur utilisation de la route.

En savoir plus / Télécharger
radar

Quelle échelle de mise en œuvre ?

  • Locale

Qui paie ?

  • Usager

Quels bénéfices secondaires pour la collectivité ?

  • Réduction du nombre de kilomètres parcourus en voiture

Autres solutions à découvrir

Transports gratuits à Dunkerque

Rendre gratuits les transports collectifs pour transformer les usages

Depuis plusieurs années, des villes évoquent ainsi le possible déploiement de la gratuité des transports publics. Châteauroux, Niort et Dunkerque en France, Tallinn et le Luxembourg à l’étranger ont rendu leurs transports gratuits.
Redynamiser la mobilité grâce au numérique

Redynamiser la tarification de la mobilité à l’ère du numérique

À partir des années 1970, les autorités organisatrices de mobilité ont commencé à proposer des titres de transport sous la forme d’abonnements hebdomadaires, mensuels ou annuels. Ces abonnements ouvrent à leurs détenteurs un accès illimité à l’ensemble des moyens de transport pour un prix unique dépendant généralement d’un critère géographique (zones).
Péage urbain de Singapour

Singapour et l’émission d’un quota de licences pour financer la mobilité

 En 1990, pour modérer la circulation automobile et contenir la progression des infrastructures routières, la cité-État de Singapour a mis en place plusieurs mesures : un péage urbain (l’Electronic road pricing) et le Certificate of Entitlement (COE). Ce dernier a pour objectif de contrôler et limiter la croissance du nombre de véhicules en circulation.

Actualités

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.