Rapport

Le futur des espaces publics : activité physique

Lire le document
Rapport

Le futur des espaces publics : activité physique

Lire le document

Alors que nous vivons dans un monde de plus en plus urbanisé, l’inactivité physique et l’isolement social sont devenus des épidémies mondiales silencieuses ayant des effets négatifs sur la santé publique. Pour relever ces défis, de plus en plus de villes ont fait de l’activité physique une priorité de santé publique. Une activité physique régulière par le sport, le jeu ou la mobilité peut améliorer l’état de santé et contribuer à renforcer l’inclusion sociale et le bien-être. En outre, les urbanistes, chercheurs en sciences urbaines et les organisations civiques appellent à renouer le lien entre l’environnement bâti et la santé publique, qui a disparu au cours des trois dernières décennies.

En 2016, l’Amsterdam Institute of Advanced Metropolitan Solutions (AMS) et La Fabrique de la Cité se sont engagés dans un partenariat de recherche triennal visant à étudier, avec le soutien d’Arup, le lien entre les espaces publics et le bien-être des citadins. Au cours de la première année de ce partenariat, nous nous sommes concentrés sur les modalités d’aménagement des espaces publics afin d’encourager l’activité physique et l’inclusion sociale : quels en sont les opportunités et les défis ?

La base de notre travail a consisté à élaborer une typologie des interventions permettant d’encourager l’activité physique et l’inclusion sociale dans les espaces publics : les interventions permanentes, les interventions temporaires, les politiques publiques visant à encourager l’appropriation communautaire et les solutions basées sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Nous nous sommes également appuyés sur un benchmark d’initiatives internationales ainsi que sur l’identification de boîtes à outils expérimentées sur le terrain visant à améliorer l’aménagement des espaces publics et surtout à faciliter l’évaluation des projets. Le cas d’études d’Amsterdam, qui mène une politique ambitieuse et multiscalaire de promotion de l’activité physique et du sport dans l’espace public avec son programme « Ville en mouvement » ( « The moving city »), nous a permis de procéder à un retour d’expériences de certaines de ses opérations d’aménagement menées à différentes échelles dans la ville.

Les deux principaux enseignements de ce rapport sont qu’il n’existe pas de solution unique qui serait réplicable en tous lieux et qu’il n’est pas nécessaire de faire des investissements majeurs pour faire de l’espace public un espace favorable à l’activité physique, et partant, à la santé et à l’inclusion sociale. Des interventions légères parviennent très bien à impulser une nouvelle dynamique. Toutefois, pour cela, il est nécessaire que les projets partent du terrain, des caractères physiques de l’espace mais surtout des dynamiques socio-culturelles à l’œuvre car l’enjeu est de faire émerger ou de faciliter une pratique libre dans un espace où se côtoient des usagers et des usages très différents. C’est pourquoi il est indispensable de faire porter l’ambition d’un espace public favorisant l’activité physique au sein d’un véritable projet partagé par les différents acteurs de l’espace public.

Actualités

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.