Actualité

Rénovation énergétique : des villes moyennes ouvrent la voie pour un changement d’échelle

Nicolas Desquinabo, expert indépendant en évaluation des politiques publiques, et La Fabrique de la Cité, le think tank des transitions urbaines, viennent de publier une note sur les enjeux de rénovation énergétique de l’habitat en France sous le prisme des villes moyennes. Ils prolongeront le débat à l’occasion d’un webinaire organisé le 20 mars prochain, de 12h à 13h, et intitulé « Rénover vite et bien les passoires thermiques, c’est possible ! La preuve par quelques exemples en France et en Europe ! ».

 

La note « Rénovation énergétique : stratégies pour un changement d’échelle avec les villes moyennes » est disponible ici

 

Parce que ces enjeux sont aujourd’hui majeurs, multiples et croissants, la note livre des pistes de réflexion pour massifier le volume des rénovations énergétiques à l’échelle nationale et atteindre les objectifs annoncés par le gouvernement. Pour ce faire, elle présente des données inédites sur les spécificités des programmes conduits dans les villes moyennes et sur les stratégies ayant fait leur preuve afin de multiplier par 3 à 5 le rythme des rénovations performantes.

Après avoir rappelé les principaux types de soutiens aux rénovations énergétiques ainsi que les résultats actuels en France et dans 62 agglomérations « moyennes » de 40.000 à 140.000 habitants, la note revient particulièrement sur plusieurs exemples de réussites remarquables dans différents types de territoires. Elle propose ainsi une analyse des principaux facteurs clés expliquant ces résultats très supérieurs à la moyenne nationale.

Tous les exemples évoqués dans la note ont par ailleurs fait l’objet d’une étude ciblée et ne présentent pas de spécificités significatives en termes de « facteurs externes » favorables au développement des rénovations énergétiques (ex. ville en altitude, bâti spécifique). Leurs résultats relèvent donc pour l’essentiel des politiques publiques menées localement.

Exemples des leviers actionnés par les villes moyennes étudiées pour accélérer les rénovations énergétiques performantes et des résultats associés - note "Rénovation énergétique : stratégies pour un changement d'échelle avec les villes moyennes" de Nicolas Desquinabo pour La Fabrique de la Cité.

À partir des enseignements tirés de ces exemples et des autres évaluations réalisées dans ce domaine, Nicolas Desquinabo et La Fabrique de la Cité proposent dans une troisième partie des perspectives pour un changement d’échelle des rénovations énergétiques performantes, à la fois en termes de soutiens publics directs, mais également d’articulation avec d’autres politiques publiques (fiscalité, aménagement du territoire, justice, pouvoirs de police…).

La Fabrique de la Cité prolongera le débat le 20 mars prochain à l’occasion d’un webinaire d’une heure (de 12h à 13h) sur le thème : « Rénover vite et bien les passoires thermiques, c’est possible ! La preuve par quelques exemples en France et en Europe » auquel participeront Nicolas Desquinabo et Camille Defard, cheffe du Centre Energie de l’Institut Jacques Delors, dans un échange guidé par Marie Dégremont, directrice des études de La Fabrique de la Cité.

Pour s’inscrire au webinaire « Rénover vite et bien les passoires thermiques, c’est possible ! La preuve par quelques exemples en France et en Europe ! » le mercredi 20 mars de 12h à 13h, cliquez ici.

Périmètre de l’enquête « villes moyennes »

Le périmètre « villes moyennes » de cette note couvre les pôles urbains de 40 000 à 140 000 habitants non inclus dans la couronne d’une plus grande agglomération, soit environ 100 unités urbaines allant de Mont-de-Marsan (40 000 habitants) à Besançon (140 000 habitants). Ce périmètre représente bien le « cœur » des villes moyennes quelle que soit la définition retenue, avec près de 7,5 M d’habitants[1] « entourés » par environ 4 M dans les agglomérations « moyennes-hautes » (> à 140 000 habitants mais hors métropoles) et 3,5 M dans les agglomérations de 20 à 40 000 habitants. Sur ce périmètre, la totalité des 62 villes moyennes de 8 régions ont été étudiées, hors Ile de France (peu concernée au regard de l’étendue de sa couronne) et régions d’outre-mer (par les rénovations énergétiques). Par ailleurs, nous n’avons pas pu étudier Auvergne-Rhône Alpes, Centre-Val de Loire et PACA (n=26) dont les bilans régionaux et locaux étaient indisponibles ou peu détaillés[2], sachant que les données disponibles en ligne sur les programmes Anah sont inaccessibles depuis l’été 2023.

 

[1] Ces 101 agglomérations cumulent environ 7,5 M d’habitants sur leur périmètre géographique d’unité urbaine et environ 9 M d’habitant sur leur périmètre administratif d’intercommunalité.

[2] Certains bilans régionaux sont en revanche très complets et détaillés à l’échelle des programmes locaux, en particulier le bilan CRHH de la Bretagne et les bilans Anah des Pays de la Loire

 

Nos événements liés à

‘Villes moyennes’
Recevez notre newsletter

Restez informés des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Ces autres publications peuvent aussi vous intéresser :

Portrait de ville : Vienne

Vienne

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est le think tank des transitions urbaines, fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.

Recevez notre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Inscription validée ! Vous recevrez bientôt votre première newsletter.