Actualité

Retour de Roanne et Montbrison : la quatrième édition des Rencontres des villes moyennes en vidéo

Le 5 et 6 juillet 2023, La Fabrique de la Cité était en Terres de Loire à Roanne et Montbrison pour la quatrième édition des Rencontres des villes moyennes. Pendant deux jours, des experts de haut niveau ont débattu des nouvelles tendances que dessinent, dans les villes moyennes, les multiples transitions en cours : écologique, démographique, économique et énergétique. Les tables rondes obéissaient cette année à un nouveau format mettant en regard les travaux des chercheurs et les expériences des élus sur le terrain. Retour en images sur cette quatrième édition désormais incontournable dans l’agenda des villes moyennes.

 

Session 1 – La réindustrialisation face aux enjeux de la sobriété foncière

La première table ronde était consacrée à l’artificialisation des sols, un enjeu majeur en France, alors que le gouvernement pousse toute à la fois à la réindustrialisation du pays tout en légiférant sur une limitation de la consommation foncière. Les interventions de Hervé Gérin, sous-préfet de Roanne, Rollon Mouchel-Blaisot, préfet, chargé d’une mission interministérielle de mobilisation pour le foncier industriel, Yves Nicolin, maire de Roanne, président de Roanne agglomération, Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond, président des maires de la Loire et Yves Crozet, professeur émérite, économiste des transports, maire de Saint-Germain-la-Montagne ont abordé les questions du futur de la réindustrialisation, de la disponibilité de foncier à usage industriel et de la coopération entre l’Etat, les collectivités et les entreprises.

Session 2 : Les territoires de l’A89, quel bilan ?

En introduction, Guénaëlle Gault, directrice générale de l’ObSoCo, a présenté les premiers résultats d’une enquête menée auprès de Français résidant en périphérie des villes moyennes pour étudier leur vision des mobilités désirables à l’horizon 2050.

Toujours sur le thème des mobilités, la table ronde suivante portait sur les effets de la mise en place de l’A89 des liens qu’elle a permis de tisser entre quatre pôles urbains majeurs : Clermont-Ferrand, Roanne, Saint-Étienne et Lyon. Cette session a réuni Ludovic Meyer, agence d’urbanisme de Saint-Étienne, EPURES, Jacques Lévy, professeur de géographie et d’urbanisme à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, Véronique Chaverot, maire de Violay, vice-présidente du département de la Loire, Bruno Peylachon, maire de Tarare, vice-président du département du Rhône, et Pierre-Jean Zannettacci, maire de l’Arbresle, président de la communauté de commune.

Session 3 – Quel bilan des territoires à énergie positive à l’heure de la hausse des prix de l’énergie ?

La troisième session a été introduite par Agathe Cagé, associée co-fondatrice Compass Label. Elle a livré les premiers résultats d’une réflexion menée sur les partenariats publics-privés-populations qui donnera lieu à une note d’auteur à la rentrée.

La session suivante portait sur le bilan des territoires à énergie positive à l’heure de la hausse des prix de l’énergie avec Lucile Schmid, vice-présidente de La Fabrique Ecologique, Charlotte Tardieu, responsable de projets Territoires, CLER-Réseau pour la transition énergétique et Vincent Briat, responsable des Affaires publiques à la Délégation régionale Auvergne-Rhône-Alpes de RTE, de Daniel Fréchet, 1er vice-président de Roannais agglomération  et président de la Roannaise de l’Eau et Yves Nicolin, maire de Roanne, président de Roannais agglomération.

Session 4 -Rénovation énergétique des centres-villes

La deuxième journée des Rencontres des villes moyennes s’est tenue à Montbrison à 40 minutes de Roanne. Elle a débuté sur le site Gégé, autrefois acteur majeur de la région. Une ancienne usine en friche pendant quarante ans, aujourd’hui transformée en programme mixte. Une session consacrée à la rénovation énergétique des centres-villes s’est ensuite tenue avec Léana Msika, responsable des affaires publiques et cheffe de projet Facilaréno, Benoît Schmaltz, maître de conférences en droit public, Université Jean Monnet, Saint-Etienne, Jonathan Villot, enseignant cherhceur au sein des Mines Saint-Etienne, Institut Mines Télécom, Camille Pouponneau, maire de Pibrac, Nathalie Nieson, maire de Bourg-de-Péage, vice-présidente APVF et présidente du syndicat d’énergie de la Drôme et Jacques Blanchet, vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Les échanges ont porté sur la décarbonation du secteur du bâtiment qui représente 18 % des émissions de gaz à effet de serre. La chasse aux passoires énergétiques est donc une priorité mais les moyens pour y répondre manquent parfois de clarté.

Session 5 – La maison individuelle face au défi de la densification

Cette session a soulevé le défi de la densification à l’heure de l’objectif zéro artificialisation nette des sols. Elle a suscité de débats sur le devenir de la maison individuelle, modèle toujours plébiscité par plus de la majorité des Français mais qui ensemble aujourd’hui incompatible avec les enjeux climatiques. Viviane Hamon, anthropologue et consultante, programme de recherche « Ré-enchanter le pavillonnaire urbain des années 1950-70 », Marie Breuillé, chercheuse en économie à  l’INRAE, Cyril Gomel, conseiller scientifique, France Stratégie, Christophe Bazile, maire de Montbrison, président de Loire Forez agglomération et du SCoT Sud-Loire et Jean-Michel Riaux, sous-préfet de Montbrison ont partagé leur vision du devenir de l’habitat entre sobriété foncière et habitat désirable.

Session 6 – La redécouverte des cours d’eau dans les villes moyennes, quel partage des usages ?

La dernière table ronde de cette édition traitait d’un nouveau sujet d’étude de La Fabrique de la Cité : la redécouverte des cours d’eau dans les villes moyennes, et le partage de ses usages. Source de fraîcheur, élément naturel, ingrédient nécessaire d’une ville vivable, le cours d’eau retrouve un intérêt de tout premier ordre dans le paysage urbain. Le réaménagement des cours d’eau dans de nombreux territoires réveille en partie ces débats. Cette session a réuni Cécile Avezard, directrice territoriale Rhône-Saône, Voies Navigables de France, James Linton, chercheur et responsable de la Chaire Capital Environnemental et Gestion Durable des Cours d’Eau à l’université de Limoges, Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans-sur-Isère, première vice-présidente de la communauté d’agglomération Valence Romans Agglo et Nicole Soulenq-Coussain adjointe à l’attractivité commerciale, au cœur de ville et au stationnement au maire d’Aurillac.

Les villes moyennes jouent un rôle essentiel dans le paysage urbain français, offrant un équilibre entre les grandes métropoles et les petites communes. Roanne et Montbrison sont deux villes moyennes qui ont su écrire une nouvelle page de leur histoire en tirant parti de ce qui le distingue : pour Roanne une tradition industrielle marquée par des expertises réputées à l’échelle nationale et un savoir-faire gastronomique ; pour Montbrison, un patrimoine hors du commun et une activité commerciale florissante. En comprenant les enjeux de ces villes, les décideurs et les urbanistes peuvent tirer des leçons précieuses parfois réplicables à plus grande échelle.

A venir, les dates et la destination de nos prochaines Rencontres des villes moyennes.

Nos événements liés à

‘Villes moyennes’
Recevez notre newsletter

Restez informés des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Ces autres publications peuvent aussi vous intéresser :

Portrait de ville : Vienne

Vienne

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est le think tank des transitions urbaines, fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.

Recevez notre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Inscription validée ! Vous recevrez bientôt votre première newsletter.