EnglishRetrouvez-nous TwitterVimeoLinkedInYou Tube

Nouvelles tendances urbaines

Séminaire international - du 06 juin au 8 juin 2016, Boston

Séminaire international Boston

L’innovation comme marqueur identitaire
Boston est la 21e plus grande ville des États-Unis, avec une population de plus de 656 000 habitants, dont 35% ont entre 20 et 34 ans. Le revenu moyen y est 30% plus élevé que le revenu médian aux Etats-Unis. Un chiffre qui s’explique par le pouvoir d’achat élevé de ses habitants et la dynamique locale du marché du travail, avec comme secteurs clés les sciences de la vie, la santé, services financiers mais aussi l’éducation supérieure.
La concentration d’écoles et d’universités à la réputation mondiale y est particulièrement importante. Bordée par les campus de Harvard et du MIT, Boston abrite également des universités prestigieuses (Boston University, Northeastern University) bénéficie ainsi d'une relation étroite avec le secteur académique, ce qui encourage la création et le déploiement d'initiatives innovantes permettant de répondre au mieux aux défis auxquels la ville est confrontée (changement climatique, inégalités sociales, etc.).
L’analyse et l’usage des big data dans la politique de la ville va bien au-delà du simple effet d’annonce. « À Boston, les data sont dans toutes les conversations, elles influencent les décisions politiques et la manière dont nous imaginons le futur de notre ville », explique le maire de la ville, Martin J. Walsh. La mairie est à l’origine de plusieurs projets destinés à explorer les solutions offertes par le digital pour créer des interactions avec les citadins et améliorer avec eux la qualité des services urbains. C’est le cas, notamment, de « Imagine Boston 2030 », un projet collaboratif initié en 2014 par la mairie, dont l’objectif est d’impliquer les citoyens dans le développement de leur ville en termes de transports, d’habitat, d’offre culturelle, de santé, d’aménagement des espaces publics et de lutte contre le changement climatique.
Les jeunes générations ne sont pas en reste. Le programme ONEin3, en particulier, les encourage à participer aux affaires de la ville et facilite les échanges entre les jeunes adultes et les décideurs.

Big Data City Résilience et partenariat au cœur de la stratégie de Boston
Autre initiative significative de la mairie de Boston : le programme « Climate Ready Boston » permet d’anticiper les impacts locaux du changement climatique et de développer des solutions pour y faire face. Boston est en effet la 4e ville la plus « vulnérable » des États-Unis, notamment à cause du risque de montée des eaux. À ce titre, la réhabilitation des infrastructures de transport est un défi majeur. 40% des Bostoniens ne possèdent pas de véhicule et les transports en commun ne sont pas à la hauteur. Le métro de Boston est l’un des plus congestionnés des Etats-Unis. Lancée elle aussi en 2014 par la mairie, l’initiative « Go Boston 2030 » entend justement améliorer les transports en impliquant les usagers : un plan d’action a été mis en place pour apporter des améliorations significatives dans le système de transports, réduire les inégalités entre quartiers, améliorer la connexion des individus aux différentes opportunités d’emplois et mieux anticiper les changements climatiques.
En parallèle, la mairie encourage le développement des moyens de transport alternatifs, par exemple en s’associant à des start-up de covoiturage telles que Zipcar ou Enterprise Carshare. En 2015, la ville a également annoncé un partenariat avec Uber et Waze sur le partage de données. Des partenariats qui devraient permettre d’accompagner la croissance urbaine, de soulager la congestion du trafic, de développer les transports publics et contribuer à diminuer les émissions de gaz à effet de serre. La preuve qu’il est possible pour une grande ville d’intégrer les nouveaux usages en matière de transport et d’en tirer parti, dans l’idée d’une complémentarité avec les transports collectifs.

Une ville plus efficace… et bientôt plus inclusive ?
Avec le « City Score Project », lancé en janvier 2016, la mairie de Boston va encore plus loin dans l’exploitation de la data. Le concept est simple : le City Score est une note attribuée à la ville pour évaluer son état de santé. La note 1 correspond au score parfait ; un chiffre supérieur à 1 signifie que la ville a dépassé ses objectifs, et un chiffre inférieur qu’elle doit encore progresser. Le City Score est le résultat de l’addition d’un certain nombre de données publiques de natures très diverses (nombre d’agressions au couteau, entretien des arbres, fonctionnement des feux de signalisation, etc.). Un outil censé faciliter la prise de décision. Avec ce projet, Martin Walsh envisage sa ville à la manière d’une entreprise, avec des objectifs chiffrés et des indicateurs de performance.
Mais la ville doit aussi faire face à des défis majeurs, au premier rang desquels la lutte contre les inégalités sociales puisque Boston est la 2e ville la plus « inégalitaire » du pays. Si le salaire médian y est élevé, la pauvreté concerne tout de même un habitant sur cinq et l’accès au logement est de plus en plus compliqué puisque le prix moyen des habitations a augmenté de 76% depuis 2000. Pour rompre avec cette tendance inflationniste, le maire de Boston a lancé en 2014 un plan intitulé « Housing a Changing City : Boston 2030 ». Ce programme doit permettre de construire 53 000 nouvelles habitations, accessibles à une grande variété de revenus. En parallèle, le Housing Innovation Lab lancé en 2015 vise à trouver des solutions pour réduire les coûts de construction, d’achat et de propriété d’un logement. Autant de projets innovants, à la fois inclusifs et participatifs, pour résoudre l’équation complexe entre efficacité, égalité et soutenabilité du projet urbain bostonien.

Télécharger les actes

Interventions liées à cet événement

  • Introduction - Séminaire Boston

    Cécile MAISONNEUVE - 08/06/2016

    Cécile Maisonneuve, présidente de La Fabrique de la Cité, accueille les participants du séminaire international de La Fabrique de la Cité à Boston, dont elle présente les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. Croissance de la population et des inégalités, risque climatique et obsolescence des infrastructures incitent aujourd’hui Boston à devenir un pionnier de l’innovation urbaine. Comment Boston illustre-t-elle les tendances urbaines émergentes ? C’est autour de cette question que des experts venant de tous horizons ont débattu avec les participants du séminaire international de Boston.

  • La data au service des citadins

    Jascha FRANKLIN-HODGE - 08/06/2016

    Jascha Franklin-Hodge, Chief Information Officer de la ville de Boston, revient sur la politique avant-gardiste d’open data de la ville. Boston a su faire de ce mouvement d’ouverture un moyen et non seulement une fin, favorisant la transparence au sein de la municipalité et renforçant les liens avec les citoyens de Boston. L’open data y sert non seulement à cibler les politiques publiques, mais aussi à évaluer en continu l’efficacité de ces dernières grâce à des applications telles que CityScore. (Disponible en version originale uniquement)

  • Boston, une ville accessible à tous ?

    Nigel JACOB - 08/06/2016

    Pour Nigel Jacob, directeur du Mayor’s Office of New Urban Mechanics (MONUM), construire une ville prospère, saine et innovante ne peut se faire qu’en suivant quatre préceptes qu’il partage avec nous. Nigel Jacob évoque, entre autres, l’importance de placer le citoyen au centre de nos raisonnements lors de la réalisation de nouveaux projets urbains en utilisant le design et les technologies comme facilitateurs. (disponible en version originale uniquement)

  • Quels acteurs, quels partenariats pour transformer la ville ?

    Robin CHASE - 08/06/2016

    Cofondatrice et ancienne CEO de Zipcar aujourd’hui présidente exécutive et cofondatrice de Veniam, start-up focalisée sur l’Internet des Objets Mobiles, Robin Chase revient sur le développement fulgurant de grandes plateformes collaboratives telles que celles d’Uber ou d'Airbnb et leurs effets sur la transformation de notre paysage urbain. Nos villes seront-elles capables de s’adapter au nouveau rythme imposé par l’économie collaborative? Evolueront-elles à temps ou serons-nous témoins d’une violente révolution? (disponible en version originale uniquement)

  • Design, implication des citadins et nouvelles formes d’utilisation de l’espace public

    Colin O'DONNELL - 08/06/2016

    Colin O’Donnell, Chief Innovation Officer d’Intersection (Google Sidewalk Labs), revient sur la mise en place des bornes LinkNYC à New York. Internet à très haut débit disponible gratuitement pour tous et banques de rechargement pour tout type d’appareil connecté ne sont que quelques-unes des caractéristiques de ces mobiliers urbains modernes. En effet, avec plus de 10 000 bornes installées servant tant de capteurs de données que de liens entre la population et la mairie, les possibilités en termes d’applications semblent infinies. (Disponible en version originale uniquement)

  • Discussion autour des Hubs et Infrastructures : vers la décennie du renouvellement des infrastructures ?

    David BLOCK-SCHACHTER, Sidney FLOREY, Amanda STOUT - 08/06/2016

    Sidney Florey, North America Business Development Director (VINCI Concessions), Amanda Stout, Special Assistant for Economic Development (District Department of Transportation, Washington DC) et David Block-Schachter, Chief Technology Officer (MBTA), trois intervenants aux profils variés et aux champs de compétences tout aussi divers, partagent avec nous leur expertise sur les enjeux actuels et futurs des infrastructures urbaines. (disponible en version originale uniquement)

  • Décryptage des enjeux du Greater Boston

    David LUBEROFF - 08/06/2016

    David Luberoff, Conseiller en charge des Projets au Boston Area Research Initiative et Professeur au sein du département de sociologie de l'université de Harvard, nous dresse un portrait unique de sa ville. Qu’est-ce que Boston ? Que nous évoquent son nom, son histoire ? Quels défis passés a-t-elle dû surmonter et quels défis futurs devra-t-elle affronter ? À l’heure où Boston doit aussi bien faire face à un accroissement des inégalités sociales et économiques au sein de sa communauté qu’à une montée imminente des eaux, quel avenir pouvons-nous imaginer pour la ville ? (Disponible en anglais uniquement)

  • GoBoston 2030

    Chris OSGOOD - 08/06/2016

    Chris Osgood, Chief of Streets de la ville de Boston, présente le plan de déplacement urbain pour l’horizon 2030 lancé par la ville. Intitulé GoBoston 2030, ce plan bâti parallèlement à la mise en place d’une concertation avec la population doit permettre de répondre aux manquements actuels du réseau de transport public. Focalisé sur la dimension locale et sur l’enjeu du transport entre Boston et ses banlieues, GoBoston 2030 vise à rendre le transport bostonien plus flexible. Misant sur un développement des transports alternatifs à la voiture comme le bus ou la voiture, la ville attache une importance particulière à l’utilisation du Big data comme moyen d’optimiser le réseau et de le rendre plus adaptable. (disponible en version originale uniquement)

  • Presentation du South Boston Waterfront

    Chris BUSCH - 08/06/2016

    Chris Busch, Directeur de l’aménagement du Waterfront au sein de la Boston Redevelopment Agency (BRA) présente l’Innovative District, nouvel épicentre économique de la ville. Traversée depuis plusieurs années par de profondes mutations, cette ancienne zone industrielle est en travaux depuis plusieurs années pour accueillir sa nouvelle population et les nombreuses start-up qui cherchent à s’y installer. De par sa localisation sur le front de mer, le Waterfront suscite une réflexion autour des enjeux liés à la montée des eaux et est le foyer d’expérimentation d’une architecture plus résiliente. (disponible en version originale uniquement)