Actualité

Portrait de ville – Toronto : jusqu’où ?

Toronto, la « métropole accidentelle » ?

 « Toronto sera au 21èmesiècle ce que Chicago fut au 20ème» (The Guardian). Avec une aire urbaine de 10 millions d’habitants, Toronto est aujourd’hui la quatrième ville la plus peuplée du continent américain ; elle est aussi le deuxième pôle financier du continent après New York et abrite un écosystème technologique si dynamique qu’il rivalise désormais avec Silicon Valley. Mais la trajectoire spectaculaire de cette capitale provinciale autrefois sans histoires relève davantage de l’accident que de la stratégie, et se heurte à plusieurs défis de taille ; dans le même temps, elle est le théâtre du controversé projet Quayside, de Sidewalk Labs, symptomatique des tensions que suscite l’incursion d’acteurs de la tech et de l’économie de plateforme dans la fabrique urbaine. Jusqu’où Toronto ira-t-elle ? Dans la foulée de son expédition urbaine et dans le sillage des portraits de Singapour, Pittsburgh, Vienne et Lyon, La Fabrique de la Cité consacre un nouveau portrait de ville à Toronto

 

Toronto face aux défis de la croissance

Victimes d’un sous-investissement chronique, les infrastructures torontoises, sous-dimensionnées et partiellement vétustes, ne pourront absorber la croissance démographique des prochaines décennies, alors que l’on estime le Grand Toronto, qui compte aujourd’hui 6 millions d’habitants, verra sa population doubler d’ici 2050. En cause, un double problème de gouvernance et de financement, alors que Toronto peine à s’extraire de l’emprise de la puissante province ontarienne, et que les municipalités canadiennessont traditionnellement rétives à accroître la pression fiscale exercée sur leurs contribuables. Larésolution de ce problème est subordonnée à l’adoption d’un modèle de gouvernance adapté à la taille de Toronto et à ses enjeux de planification à l’échelle métropolitaine, ainsi qu’à l’amélioration des relations, historiquement complexes, entre la puissante province de l’Ontario et sa capitale.

Autre défi, celui du logement abordable : si Toronto est la capitale américaine des grues(avec 80 000 condominiums sortis de terre depuis 2014), on y construit principalement des logements de luxe destinés à un public d’investisseurs attirés par la faiblesse des taux d’intérêt et le dynamisme de l’économie canadienne. Dans le même temps, l’offre de logement abordable se raréfie, contraignant les ménages à revenus faibles et moyens à s’éloigner toujours plus du cœur de la métropole : le prix médian d’une maison à Toronto est ainsi 7,7 fois supérieur au revenu médian des ménages.La résorption de cette crise requerra, elle aussi, des politiques publiques volontaristes doublées d’investissements massifs.

 

Toronto : atouts et défis d’une métropole en expansion

Quand Toronto rencontre Sidewalk Labs : défi ou opportunité ? 

Waterfront Toronto, l’entité fondée en 2001 par la ville et sa province pour piloter la revitalisation des rives désindustrialisées de Toronto, a retenu en 2017 Sidewalk Labs, filiale du géant américain Alphabet, pour construire et aménager un quartier intelligent sur une friche désindustrialisée. Le projet conjuguerait design intelligent (constructions en bois de 30 étages) et technologies pour éprouver des solutions aux grands défis urbains de notre ère.

Le projet Quayside de Sidewalk Labs, un nouveau contrat social urbain ?

Mais Sidewalk Labs se heurte depuis la genèse du projet à une virulente opposition : la « Google City » déplaît aux Torontois, inquiets du sort de leurs données personnelles dans ce quartier futuriste aux innombrables capteurs, outrés par l’audace de Sidewalk Labs lorsque celle-ci crée de toutes pièces, en 2019, le concept inédit de « données urbaines », qui propose notammnet de fusionner données collectées dans l’espace public et données personnelles au mépris du droit canadien. L’entreprise américaine saura-t-elle venir à bout des contestations d’une société civile torontoise active et fortement attachée à la protection de sa vie privée, à laquelle concourt un cadre juridique canadien clair et strict ?

Projet de Sidewalk Labs à Toronto : quelle protection pour les données personnelles ?

Actualités

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.

Recevez l’Instant Urbain

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication mensuelle.

Inscription validée ! Vous recevrez bientôt votre premier numéro