Édito

À travers les villes en crise

Rester chez soi. Chacun d’entre nous est appelé à jouer tout son rôle dans la crise sanitaire que nous traversons en restant confiné. Un temps, des rythmes différents nous sont imposés par les circonstances exceptionnelles qui transforment notre quotidien.

Dans cette temporalité nouvelle dont nous faisons l’apprentissage, alors que l’activité économique subit un ralentissement majeur, la circulation des idées est plus intense que jamais. A la fois surinformés et désireux de savoir – comment évolue la pandémie, comment le monde s’organise pour faire face, quelles pistes de traitement se dessinent…, nous entrons dans une période de recentrage sur nous-mêmes, sur le soin que nous devons apporter aux nôtres et à notre réseau d’amis et de connaissances, une période propice à la réflexion. Car, que ce soit pour dépasser le choc, pour comprendre les mécaniques de la crise, pour reprendre pied dans le monde tel qui nous est brutalement révélé, voire pour nous projeter dans l’après, nous avons besoin et envie de nourrir notre esprit et nos imaginaires 

La mission de La Fabrique de la Cité est de réunir, de convier au débat, de se projeter. Pour ces raisons, elle voit, comme toutes les organisations, ses projets perturbés par la crise. Mais précisément aussi parce que sa mission est de réunir, de faire débattre et de se projeter, La Fabrique de la Cité doit plus que jamais jouer son rôle dans l’intense circulation des idées par laquelle nous tentons de compenser partiellement la réduction drastique de nos interactions sociales.  

Les grandes épidémies ont accompagné l’histoire des villes et bien souvent forgé leur forme bien avant la mondialisation. A fortiori cependant, dans un monde non seulement urbain mais en outre globalisé, où la circulation des idées s’accompagnait, jusqu’il y a peu, aussi de celle des biens, des personnes… et des virus, une épidémie de cette ampleur appelle naturellement à interroger la longue histoire des relations consubstantielles entre ville et santé. 

C’est pourquoi, forte de sa mission d’intérêt général, de son ADN pluridisciplinaire et internationale et de dix ans d’existence au service de l’innovation et de la prospective urbaines, La Fabrique de la Cité veut aujourd’hui jouer tout son rôle dans la construction du socle d’idées sur lequel faire vivre, bâtir ou rebâtir les systèmes urbains à l’ère de la première pandémie du XXIe siècle.

Dès cette semaine, découvrez une série de contenus originaux proposant des analyses inédites des origines et des effets de la crise sanitaire en ville  :  

  • À travers les villes en crise : de Barcelone à Medellin en passant par Boston, La Fabrique de la Cité mobilise son réseau français, européen et international et vous offre, à travers des entretiens vidéo, un tour du monde des « villes en crise ». Nous y parlons de la crise, de l’actualité de notre réseau et de l’avenir.
  • Derrière les mots : des éditoriaux préparés par l’équipe de La Fabrique de la Cité pour revenir au sens. Le « sens » entendu comme « signification » des mots et concepts qui structurent politiques et projets urbains mais aussi comme « direction » : derrière les mots, quels modèles urbains, quels modèles de société nous sont-ils proposés ?

Actualités

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.

Recevez l’Instant Urbain

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication mensuelle.

Inscription validée ! Vous recevrez bientôt votre premier numéro