Édito

Un maire au secours des transports américains

Pete Buttigieg et Joe Biden

Avec la nomination récente de Pete Buttigieg au poste de Secrétaire d’État aux transports, les États-Unis entendent donner un nouveau souffle à leur stratégie en matière de mobilité, dans un contexte social et économique complexe.

Comme le souligne Bruce Katz, auteur de The New Localism, le parcours de Pete Buttigieg, précédemment maire de South Bend (Indiana) et surnommé Mayor Pete, tranche avec ceux de ses prédécesseurs, dont les parcours relèvent d’une ascension de l’échelle fédérale. Cet élu d’une ville de 100 000 habitants prend ainsi la tête d’un ministère qui compte, à lui seul, près de… 58 000 agents.

Si étonnant soit-il, ce choix démontre, selon Bruce Katz, la volonté du gouvernement américain de travailler de manière plus horizontale, en partant des besoins du terrain, et de permettre une meilleure compréhension, au niveau fédéral, des problématiques locales et de leurs enjeux. De surcroît, la nomination de l’ancien maire de South Bend, ancien haut-lieu de la manufacture automobile situé dans la Rust Belt, augure de la mise à l’agenda des enjeux des mobilités dans les moyennes et petites villes, dont certaines connaissent depuis plusieurs années une dynamique de décroissance.

Si le Department of Transportation était relégué au second rang sous les précédentes administrations républicaines et démocrates, toujours selon Bruce Katz, cette nomination entend remettre les transports, qui représentent près de 40% des émissions du pays, au centre de la stratégie américaine de réduction des émissions de CO2. Son rôle ne s’arrête plus au seul financement : « les investissements dans les transports sont bien plus qu’une seule question de dollars et de cents […], il s’agit de s’assurer que chaque action contribue à une réduction des émissions de CO2 [et] favorise la résilience des infrastructures face au changement climatique », indique ainsi Pete Buttigieg.

Pour cela, pas de recette miracle : « il ne peut y avoir de solution unique », selon Buttigieg. Les solutions résident dans le renforcement du dialogue et de la coopération entre les différents échelons territoriaux (ville, comtés, États, fédéral) et secteurs comme les transports, l’énergie, ou encore le logement.

Pas le temps de lire ? Chaque semaine, La Fabrique de la Cité s’occupe de vous et vous propose une revue de liens.  Consulter la revue de lien #70 ici.

Recevez notre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Ces autres publications peuvent aussi vous intéresser :

« Dig, baby, dig »

Portrait de ville : Vienne

Vienne

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.

Receveznotre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Inscription validée ! Vous recevrez bientôt votre première newsletter.