Actualité

Small is beautiful : les Français amoureux des villes petites et moyennes

58 % des Français aspirent à vivre dans un village ou un hameau, un phénomène renforcé par la crise de la Covid-19. C’est le résultat de la deuxième édition du baromètre « Les Français et les villes moyennes » produit par Kantar Public pour le compte de la Fabrique de la Cité dans le cadre de ses travaux sur les villes moyennes.

 

Les métropoles détrônées par les villes petites et moyennes

Les petites et moyennes agglomérations sont plébiscitées à tous les âges, à la fois par les jeunes parents qui souhaitent élever leurs enfants mais aussi par les retraités. Parmi les atouts cités par les Français pour les petites villes, on retrouve le sentiment de sécurité, l’accès à la santé et au soin, la proximité de la nature, la qualité de l’air et la présence d’espaces verts. A l’échelle supérieure des villes moyennes, ce sont les offres de services publics, commerces, transports et mobilités actives qui sont appréciées. Dans l’imaginaire collectif, elles sont en somme, les lieux qui offrent la meilleure qualité de vie.

Zéro artificialisation nette des sols, des Français partagés entre les défis environnementaux et les renoncements individuels

L’artificialisation des sols est un sujet de préoccupation pour les Français qui aspirent à un idéal de vie au calme, dans un environnement naturel et préservé. Un objectif qu’on atteindrait selon eux en limitant les nouveaux projets d’infrastructures ou la construction de centres commerciaux. Il semble en revanche, que pour une grande majorité de la population, renoncer à la maison individuelle ne soit pas une option.

Entre dynamisme économique et préservation de l’habitat

Comme sur la question de l’artificialisation des sols, les Français sont partagés lorsqu’on aborde la question de la réindustrialisation du territoire. S’ils la considèrent comme un moyen de créer des emplois et de garantir l’indépendance économique du pays, ils ne sont qu’une toute petite minorité à envisager l’installation d’une usine près de chez eux sans condition. En effet, pour 50 % de la population, l’industrie est encore associée à des nuisances (bruits, odeurs, poussières) et à une mauvaise qualité de l’air.

 

Les commentaires sont fermés.

Recevez notre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Ces autres publications peuvent aussi vous intéresser :

Le regard d’Étienne Achille sur Cahors

Retour de Cahors

Bayonne

Rééquilibrage

Vue aérienne de Vierzon

Vierzon, à la croisée des chemins

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.

Receveznotre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Inscription validée ! Vous recevrez bientôt votre première newsletter.