Actualité

Objectif « Zéro Artificialisation Nette » des sols : découvrez le nouveau chantier de recherche de La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective et à l’innovation urbaine, ouvre une nouvelle séquence de publications sur l’objectif de zéro artificialisation nette des sols et publie aujourd’hui une première note.

Au cours de l’année 2021, La Fabrique de la Cité a réuni et auditionné une vingtaine de chercheurs et acteurs de la ville et des territoires dans le cadre d’un groupe de travail sur le « Zéro Artificialisation Nette » (ZAN). La première note de synthèse publiée aujourd’hui propose un bref état des connaissances sur le ZAN et restitue les avis, questionnements et débats exprimés au cours de ces auditions. La question foncière a toujours fait l’objet de débats passionnés et l’enjeu de l’artificialisation des sols ne fait pas exception. La synthèse des contributions des participants au groupe de travail souligne que la multiplicité des enjeux économiques, sociaux et environnementaux propres au ZAN rend l’objectif complexe à appréhender et difficile à mesurer et mettre en œuvre.


Pour un recentrage au service de la Stratégie Nationale Bas-Carbone

Afin de renforcer le portage politique du ZAN à long terme et le rendre plus opérationnel et mesurable, La Fabrique de la Cité propose  de recentrer le ZAN autour de la problématique environnementale la plus  importante pour l’humanité, à savoir le changement climatique. C’est la raison pour laquelle elle propose d’articuler le ZAN avec la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC), feuille de route de la France pour se conformer aux Accords de Paris. La SNBC identifie clairement que « l’artificialisation des sols est un sujet à très fort enjeux pour l’atteinte de la neutralité carbone » (Stratégie Nationale Bas-Carbone, 2020, p. 72), principalement en réduisant les émissions de carbone induites par l’urbanisation, en protégeant les espaces forestiers et en augmentant le potentiel de captation carbone des espaces agricoles.

Cette priorisation ne revient pas à négliger les autres variables impactées par l’artificialisation des sols (notamment la biodiversité), mais à les traiter sous l’angle des co-bénéfices associés à la lutte contre le réchauffement climatique.

Élaborer une nouvelle vision stratégique de l’aménagement du territoire

L’objectif ZAN une invitation à élaborer une nouvelle vision stratégique de l’aménagement du territoire sur plusieurs générations. Dans cette perspective, La Fabrique de la Cité propose de poursuivre ses travaux sur l’artificialisation des sols en orientant son agenda de recherche pour l’année 2022 par la publication de trois nouvelles notes portant sur :

  1. l’élaboration d’une politique zéro artificialisation nette des sols au service de la Stratégie Nationale Bas-Carbone ;
  2. la constitution d’un marché des droits à artificialiser visant à faciliter la mise en œuvre opérationnelle de cette politique ;
  3. le développement de nouvelles stratégies foncières permettant de concilier cet objectif avec les besoins économiques et sociaux des territoires.

L’intégralité de la première note est téléchargeable ici.

Les commentaires sont fermés.

Recevez notre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Ces autres publications peuvent aussi vous intéresser :

Le regard d’Étienne Achille sur Cahors

Retour de Cahors

La Fabrique de la Cité

La Fabrique de la Cité est un think tank dédié à la prospective urbaine fondé en 2010 à l’initiative du groupe VINCI, son mécène. Les acteurs de la cité, français et internationaux, y travaillent ensemble à l’élaboration de nouvelles manières de construire et reconstruire les villes.

Receveznotre newsletter

Restez informé des études et de l’actualité de La Fabrique de la Cité en vous inscrivant à notre publication hebdomadaire.

Inscription validée ! Vous recevrez bientôt votre première newsletter.